BURDIGALA-CITY, déambulations et tribulations d'un gabay dans la jungle urbaine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi, octobre 10 2009

Top Irlande à Bordeaux

Le renard étant un animal nocturne, il sort donc régulièrement de son terrier pour des virées. Seul, en couple ou en bande, le renard sait parcourir son territoire urbain pour en tirer le meilleur nécessaire à sa survie. Je vous ai déja présenté quelques uns des bars rock les plus sympas à mon sens : le Fiacre, la Cave ou encore le Congo Café (hélas fermé depuis). Je vous propose maintenant un petit tour très subjectif qui a comme thème, l'Irlande à Bordeaux.
Il est surprenant de voir à quel point la greffe a bien pris en cette ville. La tranquilité, le sens de l'accueil et de l'hospitalité, la façon calme et joyeuse à la fois de faire la fête, tout semble rapprocher bordelais et irlandais. Alors, ou aller pour découvrir l'Irlande à Bordeaux ?

Le plus ancien (et le plus sympa à mon sens) : Chez O'Rowland's. Un coin d'Irlande, dit la pub... et c'est vrai ! Dès qu'on y entre, les odeurs de pain et de bière, le cadre cosy et accueillant, les rires des clients, tout vous rappelle une virée à Dublin ou au fin fond de la verte Erin.
La nourriture y est abondante et goûteuse (oubliez vos préjugés sur la gastronomie irlandaise !), les bières excellentes bien sûr et les whiskeys... qu'en dire, si ce n'est qu'ils sont tourbeux à souhait ? Le premier étage est consacré à la gastronomie, dans un décor qui vous donne l'impression d'être à la maison, mais là-bas. Jugez plutôt :


En bas, on y mange, on y boit... et on y chante ! L'endroit est devenu le meileur sans doute pour écouter de la musique irlandaise : http://www.youtube.com/watch?v=Cuui.... Ce rez-de-chaussée, qui faisait plutôt resto lui aussi à l'origine, a pris peu à peu l'allure d'un pub. Les week-ends, l'ambiance y est magnifique !
Car cet excellent resto, ce très bon pub, ces boissons et ces chants, tout cela ne serait rien sans Joe Rowland, le patron. Chauve, moustachu, rigolard, amoureux de la France et de sa terre natale, fou de littérature irlandaise (les portraits des grands écrivains tapissent les murs), il est la pile inépuisable de l'établissement. Celui qui boit, chante, apostrophe, blague, sert, bref celui qui sans qui ce lieu ne serait pas aussi magique.
Le site : http://orowlands.free.fr. Allez-y !!

Autre endroit : le Blarney Stone ! Ce pub tout simple et sans chichis est devenu un des rendez-vous étudiants de Bordeaux. Cuisine de pub solide, excellentes bières, retransmission de matchs, terrasse et très bonne ambiance. Assis aux tables en bois, une Kilkenny devant soi, que demander de plus ?

Enfin, nous terminerons ce tour avec un pub né récemment : le Black Velvet. Certes, ce pub manque encore un peu d'ambiance et d'histoire, mais le cadre est déja agréable, l'ambiance s'améliore et tout le reste y est déja. Très bon points : un billard (il n'y en a pas tant que ça) et des concerts réguliers. Un pub à découvrir donc !

Chez O'Rowland's, c'est ici :

Le Blarney Stone, c'est là :

Et le Black Velvet :

Voila. Un survol nécessairement superficiel et subjectif, qui n'inclut pas une des institutions bordelaises en la matière, à savoir le Connemara... Et c'est volontaire ! Ce pub est une des grandes déceptions de mon retour à Bordeaux. Je ne sais pas ce qui s'y est passé, toujours est-il que l'ambiance et le dynamisme semblent s'être envolés. J'y retournerai néanmoins, pour être sûr de mon fait. Il faut toujours vérifier ses informations ;-))

lundi, décembre 22 2008

Conversation, Bière & Rock'n Roll

Discuter, de tout et de rien, de la vie qui va avec ses misères et ses petites joies, et ses grands bonheurs aussi. Se retrouver dans un pub, boire quelques bières... Apprécier l'ambiance et se laisser porter...
Apprécier une compagnie, partir à pied dans la nuit bordelaise. Savourer cette lumière à nulle autre pareille, cette lumière qui glisse sur les pavés et prend des reflets or et blancs en caressant la pierre de Bordeaux. Laisser aller ses pas jusqu'à la rue des Augustins et la "Cave" dont je vous ai déjà parlé...
La soirée est bien avancée, déjà, le groupe en concert se donne à fond. Keymana, c'est le nom du groupe. Je ne connais pas, mais eux ont à priori une bonne meute de fans ! Rock énergique et romantique à la fois, mené par un gratteux bon de chez bon et un chanteur charismatique de chez charismatique ! Du charisme, et aussi juste de qu'il faut de voile dans les yeux et dans la voix pour attirer une forte proportion de fans féminines (mais ça, c'est parce que je suis jaloux...).

Du très bon rock donc, avec des compos originales bien carrées, qui alternent ballades rocailleuses, rocks à fond la caisse et morceaux plus groovy et sautillants. Un groupe que je trouve très prometteur...

Mais avec tout ça, la soirée continue sa route. Au bout de deux bières, le concert est terminé (ben oui, on consomme modérément car les bières de la "Cave" sont traîtresses !). Retour dans la nuit pour une déambulation dans le quartier Saint-Michel. Place Saint-Michel, un énième concert festif, revendicatif et alternatif. Je n'ai pas compris pour qui ils luttaient ni contre qui ils en avaient. Moi, la chanson engagée, c'est à dose modérée... Par contre, cela fait deux fois que je passe devant un petit bar d'ou s'échappent des effluves jazzy du meilleur aloi... Je ne devrais pas tarder à aller y faire un tour, c'est dans le quartier de la rue du Mirail...

Toujours devisant, nous voici sur les quais. La porte de Bourgogne garde le pont de Pierre et nous attendons (enfin, mon compère de concert et de boisson attend) le tram pour la rive droite. La nuit est toujours douce, on sent la présence de la Garonne qui apaise toute ce petit bout d'humanité qui nous entoure. Une dernière discussion et il sera l'heure de rentrer.

Merci à Arnaud de sa précieuse et intelligente compagnie... A bientôt !