BURDIGALA-CITY, déambulations et tribulations d'un gabay dans la jungle urbaine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi, août 4 2010

Jazz in Bordeaux 2

Toujours dans le cadre d'une déambulation festive et musicale, ou écouter du jazz à Bordeaux ? Après avoir vu quelques lieux connus ou se produisent les monstres (plus ou moins) sacrés, deux adresses moins connues mais vraiment sympatiques :
Le Bistrot Bohème, en limites des quartiers des Chartrons et du Grand Parc. C'est d'abord une excellente brasserie aux produits irréprochables et à la carte de saison. Cuisine du sud-ouest (magrets, confits autres rognons sont à l'honneur) mais bien digeste quand même. Et une cave de médocs (les vins bien entendu, pas les médicaments, quoique le haut-médoc soit particulièrement recommandé contre toutes les affections du corps et de l'âme) de bien belle qualité. Chaque vendredi soir, on y écoute du jazz, en particulier du jazz manouche, mais aussi du blues. Le grand Lenny Lafargue y est maintes fois passé.

Pour mieux connaître le bistrot bohème, c'est ici. Pour s'y rendre, c'est ici :


Dans un autre genre et dans le vieux secteur de Bordeaux, je conseille le Café Brun.

Institution bordelaise au décor début du siècle (le XXème, le siècle !), l'endroit a su rester sympathique et accueillant. Des serveurs pros sans être stressants, une musique d'ambiance jazz au volume sonore juste comme il faut et des concerts régulièrement (une video pour voir et même une autre).
L'ambiance est moins folle qu'au bistrot bohème, mais qu'importe. Cela fait plaisir de voir un bar ancien qui a su résister aux sirènes du "piège à touriste" si tentantes dans le quartier. Voir l'abomination au niveau de l'ambiance et des prix qu'est devenue le bar Castan. J'y reviendrai un de ces jours...

Prochains billets plus rock'n'roll, c'est promis !

mardi, août 3 2010

Dylan is Dylan

Inauguration de la nouvelle forme de ce blog pour vous faire d'abord un rapide compte-rendu du concert de Bob Dylan auquel j'ai eu la chance d'assister le mois dernier.
Rendez-vous était pris devant la patinoire de Bordeaux, avec notamment mon beau-frère, rocker dans l'âme et fan des seventies ainsi qu'avec quelques vénérables personnages de mes amis, ces derniers étant nantis chacun d'une flopée de souvenirs dylanesques. L'un d'eux arborait même fièrement un badge de la tournée 1980 (pas la meilleure période de Dylan, correspondant à la fin de la période "chrétienne"). Bref, du beau linge et de la fort agréable compagnie.
Comme à l'accoutumée, la patinoire était surchauffée. Votre serviteur avait pris place dans la fosse car à mon âge on peut encore se permettre d'être dans la fosse pour Dylan (pour Napalm Death ou pour Slayer par exemple, c'est plus compliqué !). Du monde, et de tous les âges : autour de nous, la moyenne était plutôt vers la trentaine avec de francs jeunots (25 ans à tout casser) et quelques vétérans. Les tribunes assises étaient plus âgées, mais là encore le public était fort disparate. Preuve en est que le Bob est bien un dénominateur commun des amateurs de rock n' roll.
Alors Bob vint. Immense et hiératique sous son chapeau, dans un long costume fort seyant. Bob promenant sa légende, fine silhouette et visage creusé. Quelques sourires parfois, aucun discours sinon pour présenter les musiciens. Le show, rien que le show ! Et de show, il y en eut ! Quelques classiques ("just like a woman", "like a rolling stone"), des titres des sixties réinterprétés ("Highway 61 Revisited", "all along the watchtower") et surtout un bon paquet de blues râpeux et de boogies infernaux. Le groupe était absolument top (mention spéciale à Charlie Sexton à la guitare, que vous pouvez découvrir ici) et Bob... aussi ! Voix râpeuse mais toujours expressive, interprétations d'une grande justesse, présence et charisme même sans parole aucune, Bob Dylan impose sa présence en scène. Il aimante les regards, force les coeurs et les âmes et nous emmène avec lui.
Bob, lutin magique à la guitare et aux claviers, sans cesse au bord de la rupture rythmique et se rattrapant par enchantement. Bob, voix diabolique qui nous agrippe et nous fait ressentir les plus fines arabesques de l'âme. Magnifique soirée avec ce concert à la fois pro et émouvant, millimétré et imparfait. Avec au final, un artiste magnifique qui nous a laissé avec des étoiles dans les yeux.

Pour ceux que cela intéresse, la set list :
1. Leopard-Skin Pill-Box Hat
2. This Wheel's On Fire
3. Just Like Tom Thumb's Blues
4. Just Like A Woman
5. Beyond Here Lies Nothin'
6. Simple Twist Of Fate
7. Things Have Changed
8. Po' Boy
9. Honest With Me
10. Masters Of War
11. Highway 61 Revisited
12. Ain't Talkin'
13. Thunder On The Mountain
14. Ballad Of A Thin Man
Rappel :
15. Like A Rolling Stone
16. Jolene
17. All Along The Watchtower


Le groupe :
Bob Dylan - guitare, claviers, harmonica (hélas ! mais pourquoi en joue-t-il encore ? C'est vraiment le seul regret de la soirée !)
Tony Garnier - basse
George Recile - batterie
Stu Kimball - guitare rythmique
Charlie Sexton - guitare solo
Donnie Herron - viole, pedal steel, lap steel

Des renseignements sur la tournée 2010 de Bob Dylan sont disponibles ici.

Prochain grand concert prévu et dans un genre différent : Deep Purple !

mercredi, novembre 18 2009

Jazz in Bordeaux

A l'approche des fêtes, les programmations musicales et les concerts se font plus rares à Bordeaux. La trêve des confiseurs vient à point pour faire le point sur cette question critique : Ou écouter de la bonne musique à Bordeaux ?
Votre serviteur vous avait, lors de précédents billets, parlé de la Cave belge (foxyblog/index.php?tag/Musique/page...), du Fiacre (foxyblog/index.php?tag/Musique), du Médiéval qui a changé depuis, ou du Congo Café. Ce soir, découverte de quelques lieux intéressants, en commençant par le jazz et le blues :

Premier lieu incontournable, le Comptoir du Jazz. Pour découvrir ce temple du blues et du jazz made in Bordeaux, il vous faudra vous rendre quai de Paludate, c'est à dire ici :

Nous sommes du côté du Marché d'Intérêt National, le Rungis bordelais. Ces quais de Garonne situés au sud de la gare Saint-Jean ne ressemblent guère aux quais proprets et bien aménagés proposés aux touristes du côté de la Place de la Bourse. Ici, on y découpe du bestiau (les abbatoirs sont de l'autre côté de la rue, face au Comptoir du Jazz), on y transporte des denrées diverses, on y répare des trains (les immenses ateliers SNCF) et on y fait la fête. Dans ce quartier sud, dit quartier Belcier, se trouvent quelques boîtes de nuit, des restos plus ou moins bien fréquentés et un peu plus loin, une des boîtes électro-techno-dance les plus connues de Bordeaux, j'ai nommé le 4sans. Il faut dire que lorsqu'on est environné de parkings, terrains vagues, friches industrielles, stations service et autres voies ferrées, les voisins ne risquent guère de s'offusquer de votre tapage nocturne !
Certes, l'endroit a bien perdu de son lustre. Il est loin le temps ou les quais étaient littéralement envahis dès minuit par la foule estudiantine qui débordait sur la route et vous empêchait de passer en voiture. Affaires louches, bastons homériques, scandales de délits de faciès (certaines discothèques avaient des physios peu engageants et souvent racistes) et autres turpitudes sont conjugués à la montée en puissance du quartier Saint-Pierre pour faire pâlir peu à peu l'étoile des quais. De nos jours, c'est plutôt la prostitution qui anime le quartier, à la grande colère des riverains.
Quelques endroits continuent néanmoins à perpétuer l'esprit du lieu, le comptoir du jazz est de ceux-là. L'endroit a d'abord été une brasserie, le Port de la Lune. Il y a douze ans, les propriétaires y ont ajouté un lieu de concert. Le comptoir du jazz propose des concerts presque tous les soirs, dans des styles très variés : blues, be-bop, latin jazz, jazz manouche, funk, fusion, il y en a pour tous les goûts ! La programmation s'aventure aussi hors des sentiers jazz et propose volontiers du rock ou du folk. Le comptoir du jazz, c'est du jazz d'intérêt public !
Pour vous faire une idée des concerts, c'est ici
http://www.youtube.com/watch?v=JrBv...
Ou encore : http://www.dailymotion.com/video/x8...
Ou encore encore : http://www.dailymotion.com/video/x7...

Pour finir, le site du Comptoir du Jazz et de son resto : http://www.leportdelalune.com/. Si vous passez une mauvaise soirée, c'est que vous êtes mal tombés (un hasard !) ou que vous ne savez pas apprécier, ou que vraiment, on ne peut rien pour vous !

A l'autre bout des quais, se trouve le Satin Doll, autre grand lieu dédié au jazz, au blues et au rock. J'y suis notamment allé voir mon groupe fétiche, les bordelais de Rendez-Vous. Ce bar/salle de concert a pris la suite du défunt Thelonious, disparu à la fin des années 90.
Le lieu est d'abord une école de musique animée par Joseph Ganter. Il est également un bar et enfin (surtout) une belle salle de concert, pas trop grande et plutôt bien agencée, parfaite pour des groupes débutants. Malgré cela, je vous avoue ne pas être toujours fan du lieu. J'y suis allé à une dizaine de reprises et l'ambiance y est très variable. Parfois cool et bien rock, parfois décontractée juste ce qu'il faut, parfois franchement ennuyeuse. Certains concerts donnent dans un jazz "sérieux" qui m'enquiquine au plus haut point. Musiciens concentrés qui ont l'air de bien s'amuser... mais entre eux, public très concentré également, discussions sérieuses sur le jeu de balai du batteur ou le toucher du pianiste. Et surtout, grosse et intense prise de tête de gens qui se prennent au sérieux ! Certains soirs, on a l'impression de voir quelques badernes sorties de la naphtaline jouer pour un public qui leur ressemble trait pour trait !
Ne pensez pas que je rejette les gens pour leur âge, bien au contraire ! Le problème n'est pas d'être âgé, mais d'être vieux dans sa tête ! Bon, ce n'est pas comme ça tous les soirs, heureusement, et la magie peut aussi être là.
Pour en savoir davantage, le myspace : http://www.myspace.com/satindollbor...

C'est tout pour ce soir. La prochaine fois, je vous conduirai en des lieux moins connus mais tout aussi intéressants, toujours pour écouter du jazz et du blues. D'ici là, passez de bonnes fêtes, dans votre terrier ou ailleurs !

- page 1 de 3