Après Budapest, nous avons poursuivi notre petit chemin vers Vienne. Quelques jours seulement passés dans cette ville, je n'aurai donc pas la prétention de l'avoir vraiment vue et visitée. C'est parti donc pour deux ou trois billets très impressionnistes.
Ancienne capitale d'une des grandes puissances mondiales jusqu'en 1914, la ville en a gardé des traces architecturales magnifiques et une vie culturelle intense, sans rapport avec la petite taille de l'Autriche actuelle. Vienne est une ville mondiale, qui obéit à bien des clichés liés à l'Autriche : propre presque à l'excès, cossue à l'extrême, calme et polie... trop !
Dans le même temps, c'est aussi une ville qui recèle des trésors d'art et d'architecture contemporains, un art de rue très vivant ainsi qu'une vie nocturne intense et festive.
Une ville magnifique, parfois muséifiée mais toujours vivante malgré tout.
Petit tour des grandeurs classiques d'abord, dans le centre historique : cathédrale,


façades impériales qui servent d'écrin aux magasins branchés


églises baroquissimes à faire pâlir les pragois !


Et nous terminons en bordure du centre, par l'ensemble des palais impériaux. Le style pompier dans toute sa splendeur.



 

Si vous trouvez tout cela indigeste, le prochain billet vous entraînera dans une facette plus contemporaine de Vienne. A bientôt !

Crédits photos : Sea-Line et Foxy