O y'a in bout d'temps, jh'vous avais causé d'ine affaire à propos de peurots. Jh'avais autou d'mandé qu'é t'o qu'o voulait bin dire "coum un ho sous ine mue". Tielle histouère a pris quèques tornants que jh'srai point benaise de vous conter iqui. Teurjous es-t'o que M. Pouffarin et Mme Chantal se sont mis à deux pour m'espliquer ce qui s'aviant. Jh'me seu dis : "M'en va t'zou calouner tielle esplication in d'tié les jhors din tieu biog". Ahi don.

Une mue est un genre cage cylindrique en grillage, ou quelques fois carré, d'environ 1,50m sur 1,50m, que l'on met en principe dehors, pour préserver les jeunes poussins et leur mère, ainsi que leurs aliments, des autres poules et autres bestioles, le bas ayant des petites ouvertures qui permettent aux petits de sortir. Quand ils sont un plus gros, la mère est mise dehors, et la mue ne sert plus qu'a préserver le manger pour les petits qui eux peuvent toujours y rentrer.
Il faut alors imaginer un coq, mis sous cette mue, regardant toutes ses poules se balader autour de lui et ne pouvant pas satisfaire ses désirs bien légitimes de coq.... = "S'amuse comme un jo sous une mue".

Explication fournie par Chantal sur ce blog et par M. Pouffarin par le biais d'une sienne cousine (sont-ce une seule et même personne ?). Voici donc une erreur réparée, mes excuse à M. Pouffarin pour avoir tardé à le faire.

C'était notre rubrique "je m'instruis grâce à Foxy".